[]

Canaries - Cap Vert

30 novembre 2016, par Domitille

On est partis pendant la sieste des filles, le filet remplis de courgettes et de bananes. Vent arrière par une mer belle (houleuse d’après moi) et un ciel limpide.
Cap au 204.
Ça soufflait pas mal et on avançait bien. L’eau avait encore cette superbe couleur bleu marine translucide qui m’avait impressionnée à la descente de l’avion.

Tout de suite, nous avons suivis notre grille de quarts. Après quelques modifs nous avons trouvé un bon rythme : roulement toutes les 4 heures en commençant par Michaël de 9 à 13h, puis moi, puis Emeline et rebelote pour boucler la boucle.
Mes créneaux sont donc de 13 à 17h et de 01 à 05h, et je vous avoue que je stressais un peu à l’idée de ma première veille : imaginez un gentil petit matelot du dimanche comme moi, aux commandes de ce navire de plus de 10 mètres durant 4 longues heures noires d’encre, lancé à fond de train sur une mer en folie prête à nous engloutir, roulant bord sur bord, le vent hurlant dans les haubans (j’exagère un peu) avec à son bord 2 petits bébés innocents et 2 brave gens censés pouvoir dormir sereinement pendant que je gère…
Mais en fait ça va, et j’ai le droit d’appeler à la rescousse à tout moment.

Le boulot c’est : toutes les 15 minutes, vérifier le cap, surveiller sur la VHF les navires alentours et faire un tour complet d’horizon.
Si le cap est mauvais, 3 solutions :
- tourner la molette du régulateur dans le bon sens of course (si le vent tourne)
- prendre ou enlever un maillon de la chaîne qui tient la barre (si le vent forci ou molli),
- border ou choquer les voiles (si on sent que c’est ça qu’il faut faire).

Et si ça remue, brassière + ligne de vie parce que je me suis renseignée discrètement sur la procédure en cas d’homme à la mer, il vaut mieux ne pas tomber…
Un quart parfait, c’est quand le vent est stable en direction et en puissance : rien à faire, juste rêvasser en regardant les étoiles, la lune, le sillage phosphorescent du plancton.
Bref...
Jour après jour, nous avons ajouté des milles à notre route vers le sud. Sur bâbord, l’Afrique immense invisible mais toute proche, sur tribord, de l’eau jusqu’à ne plus savoir qu’en faire.

Nos journées étaient rythmées par les repas : le p’tit dèj’ thé ou café-biscotte-confiture, le déjeuner une fois que les filles sont à la sieste, le goûter si on a un petit creux, l’apéro si on a quelque chose à fêter (1er jour de nav, passage du tropique du cancer, mi parcours, dernier 100 milles…) et le dîner en mode fissa fissa car à 21h nos paupières se ferment d’elles-mêmes.



Sinon, on bouquine, on joue avec les filles, on prépare les repas, on fait la vaisselle, on se douche dans le cockpit avec un bon son, tout nu au milieu de nulle part, on pêche (1 seule dorade mais à la chair délicieuse).

Un jour des dauphins sont venus nous rendre visite, pour Mic et Emeline, ils ont fait des bons de fou, pour moi ils se sont contentés de sortir un aileron de l’eau.... Des bataillons de poissons volant jaillissaient régulièrement devant l’étrave et replongeaient plus loin dans une pluie de flap flap flap. Apparemment ils volent pour échapper à leurs poursuivants mais ils deviennent alors la proie des oiseaux...

Bref, à part un vent un peu tranquille, ce fut une chouette traversée. Au bout de 2 jours j’avais l’impression qu’on était là depuis toujours, la mer à perte de vue, seuls au monde.

Et puis un matin, un grand cône sombre est apparu sur l’horizon : l’île de Sal.

Répondre à cet article



2 Messages

  • Canaries - Cap Vert Le 2 décembre 2016 , par Ribouldingue

    Très joli récit de traversée ! Bravo !

    Répondre à ce message

  • Canaries - Cap Vert Le 16 décembre 2016 , par Christiane Deville Cricri

    Super !!! Tu es bonne pour les manoeuvres, tu t’en sors bien, c’est vrai que cela doit être engoissant de nuit...
    Tu te régales Domitille avec la petite famille...
    L’eau est magnifique, la couleur, tu te baignes ?
    Paysages dépaysants... Je ne connais pas du tt...
    Bien agréable de vous lire ts...
    Vous allez passez Noël sur quelle île ?
    Bisous.
    Cricri

    Répondre à ce message

    Mentions légales