[]

Rencontre avec les tortues

28 décembre 2016, par Emeline

De la Barbade nous n’aurons vu que la plage de Carlisle Bay et la ville attenante. Trop bruyant, trop dénaturé et trop violent comme arrivée après nos 15 jours de mer, en communion avec la nature. Nous avons donc décidé de ne pas traîner sur cette plage, paradis des jets ski, croisières touristiques, ballades commentées, bateaux boites de nuit et musique a 160 dB toute la nuit …
Dommage car cette plage serait magnifique sans tout ce brouhaha. Une petite cerise sur le gâteau nous a quand même permis d’apprécier cette escale : nous avons rencontré des tortues, et de près ! Elles vivent ici, dans cette baie, et ne semblent d’ailleurs pas trop perturbées par l’agitation humaine. On en voit de temps a autre sortir leur petite tête de l’eau avant de replonger bien vite dans les profondeurs turquoises. Il fallait absolument que j’aille voir de plus près ce qui se passe sous l’eau … Kayak, palmes, masque et tuba, c’est parti ! Domitille m’accompagne pour cette petite virée. Nous glanons des informations à droite et à gauche, pour arriver sur le lieu que les tortues semblent fréquenter dans la baie. Nous plongeons … après quelques ronds dans l’eau nous apercevons quelques tortues au fond, en sieste, ou en ballade. J’en suis une qui remonte petit à petit. Elle vient jusqu’à la surface puis plonge avant de recommencer, c’est magnifique. Un banc de petits poissons arrive, la tortue en gobe un ou deux au passage, et nous sommes la, si près que nous pourrions la toucher. C’est magique … Une belle rencontre, et la première fois de ma vie que je voie une vraie tortue des océans !

Le temps de retrouver tous les bateaux de notre régate transatlantique, et nous voila reparti en direction de Sainte Lucie pour y passer Noël. Il me faut tout de même annoncer les résultats de la régate ! Par ordre d’arrivée : Arwen (bravo Fred et Mélanie), Ribouldingue, Hent-Eon, Fathom, et Sturmschwalbe. En temps compensé après de savants calculs (un peu trop favorables aux poids lourds !…) : Ribouldingue, Hent-Eon (on est sur le podium, qui l’eut cru !), Arwen, Fathom et Sturmschwalbe. A ces résultats officiels il faut ajouter la mention spéciale du jury pour Sturmschwalbe qui maîtrise l’art des manœuvres de mouillage à la voile, et qui n’a pas utilisé son moteur une seule seconde, aussi bien au départ du Cap Vert qu’à l’arrivée à La Barbade … C’est très beau à voir, bravo les amis !

Répondre à cet article



2 Messages

    Mentions légales