[]

Ua Pou - Hakatehau

29 juillet 2017, par Emeline

A notre arrivée à Hakatehau, petit village blotti au nord-ouest de l’île de Ua Pou, nous sommes conquis. L’heure est à la préparation de la fête du 14 juillet, étonnamment très fêté ici, bien que la Bastille soit on ne peut plus éloigné géographiquement et culturellement … Peut être est ce tout simplement une très bonne occasion de faire la fête en plein été, comme un point d’orgue au beau milieu des « Fêtes de juillet ». C’est en effet une tradition de longue date, de défilés, danses, chants, concours de pêche, de culture, d’artisanat, fêtes en habits traditionnels, repas dans les « baraques », qui se tiennent tous les été en Polynésie et tout particulièrement aux Marquises. Nous sommes en plein dedans, et nous n’en perdons bien sur pas une miette …

Dans ce petit village à taille humaine, nous sommes conviés à participer de très près au défilé du 14 juillet. Cécilia a cousu des petites robes marquisiennes aux filles, et préparé pour moi un bouquet de fleurs à mettre dans les cheveux. Thaïs et Adélaïde participent à la photo de famille, portées très fièrement par les filles du village.
Procession, puis discours du maire, lever des couleurs, chants traditionnels, et pour finir la marseillaise, chantée à plein poumons par tous les habitants du village. Nous ressentons clairement un des grands paradoxes de ces contrées lointaines mais néanmoins françaises : nous n’aimons pas trop ce chant, nous saurions à peine le chanter d’ailleurs, nous ne sommes pas très patriotiques … Mais ici les gens ne s’embarrassent pas de considérations trop complexes, ils sont marquisiens, ils sont français, ils chantent la marseillaise et voila tout.

S’ensuivent des jeux, les peser de fruits, légumes et poissons, puis nous sommes conviés à partager l’apéritif et le repas traditionnel. Poisson cru, popoï ma, mei, bananes cuites, calamar au lait de coco, chèvre mijotée, taro, salade de papaye verte, uru au lait de coco, un vrai régal.
Nous ne regretterons qu’un chose de cette belle journée : l’alcool gratuit en cette occasion incite à la saoulerie, et malheureusement à la bagarre. Mais comme dirait un habitant du village, un 14 juillet sans bagarre n’est pas un vrai 14 juillet !…





Quelques ballades, une randonnée à la cascade, une visite à Yvonne qui confectionne des chapeaux à base de pandanius séché, et qui possède les meilleurs pamplemousses du monde, des flâneries sur la pelouse, des glissades à « la glissade » avec tous les gamins du village (cale en béton dans le petit port, tellement recouverte d’algues qu’elle en est devenu une vraie patinoire, d’où son nom), des jeux sans fin pour Adélaïde et Thaïs avec Hinenaho, Magui et tout le petit fan club, le temps s’écoule tranquillement à Hakatehau …


Répondre à cet article



    Mentions légales